Retour du Front - janvier 1915
En 1900 les Parisiens découvrent, défilant sur les champs Elysées avec le Capitaine Marchand héros de FACHODA, une poignée de géants : les Tirailleurs Sénégalais. Héritiers des piroguiers du fleuve Sénégal et des esclaves affranchis, ils s'étaient révélés les précieux auxilliaires des multiples expéditions africaines. Forts de ce succès, plusieurs régiments de Tirailleurs furent mis sur pied. On les revit tous à Longchamp le 14 juillet 1913 où deux de leurs drapeaux reçurent la Légion d'Honneur.Sur la demande de FAIDHERBE, gouverneur du Sénégal qui savait pour les avoir vu à l'oeuvre la grande qualité de ces unités, que fut créé le 21 juillet 1857 un Corps de Tirailleur Sénégalais.
Le vocable de 'Tirailleur Sénégalais' apparait pour la première fois dans ce texte. Les premiers Africains lui donneront une telle renommée qu'il coiffera jusqu'en 1945 tous les soldats Français originaires d'Afrique-Occidentale et d'Afrique-Equatoriale Française.
Si la tenue kaki n'est généralisée dans les troupes coloniales qu'après le 25 mai 1918, elle fut pourtant livrée aux unités sénégalaises dès 1915.- 1916 -Tirailleur Sénégalais en tenue de campagne selon réglement du 25 juin 1914. Les troupes indigènes portaient les tresses jonquilles alors que les européens des troupes Coloniales portent une tresse rouge.
Tirailleur Sénégalais - 1915 -
Le vaillant tirailleur aime rapporter les casques à pointe Allemands. On prétendra longtemps qi'il en profitait pour couper des oreilles...
PrécédentSuite